Le village et les hameaux

Formant l'une des dix-sept composantes de la Communauté de Communes du Genevois, Archamps est une localité qui compte 2 400 habitants. Son territoire couvre une superficie de 1070 hectares partant de la plaine, aux portes de Genève et aboutissant au sommet du Mont-Salève à une altitude de 1175 mètres.

Elle se compose de trois bourgades situées dans la partie basse de son territoire : le chef-lieu et deux hameaux Vovray/Chotard et Blécheins, distants d'environ un kilomètre chacun, formant une sorte de triangle au centre duquel s'est développé, en une vingtaine d'années un imposant lotissement : Les Pommeraies.

Définie comme une commune rurale, elle comprend encore huit familles d’agriculteurs qui entretiennent la plus grande majorité des parcelles cultivables de son territoire.

Désirant fournir une meilleure image de son village, la municipalité fait disparaître progressivement, depuis une vingtaine d’années, tout ce qui peut nuire à son esthétique. C’est ainsi qu’elle a peu à peu réaménagé
la plupart des voies de communication et leurs abords, éliminant ou réparant un mur de soutènement qui s’effondrait, corrigeant un emplacement disgracieux, rajoutant un trottoir ou une banquette de verdure, canalisant un fossé peu agréable à l’oeil et bien entendu, créant de nombreux espaces fleuris. A la faveur de ces travaux, elle en profitait pour faire enterrer tous les réseaux aériens EDF et Télécom, au point qu’actuellement,la plupart des poteaux et fils électriques extérieurs a disparu du paysage. Par ailleurs, un éclairage public de style rétro a remplacé les antiques candélabres, conférant ainsi à cet ensemble un bel aspect homogène. Le hameau des Pommeraies vient d'être doté d'un nouveau type d'éclairage plus économe. La révision achevée du Plan Local d’Urbanisme a permis la réalisation d’un gros travail de recensement, de protection et de valorisation du patrimoine bâti traditionnel, des paysages, de l’environnement et des espèces végétales. C’est ainsi, notamment, qu’ont été identifiés et seront préservés certains vergers, un saule blanc remarquable en amont de Vovray, ou encore la rarissime tulipe sylvestre.
 


le hameau de Blécheins


le hameau des Pommeraies


les hameaux de Chotard et Vovray


des terres agricoles dans l'environnement d'Archamps-technopole

Un village fleuri

Depuis le début des années 80, la commune participe au concours départemental et régional des villages fleuris et améliore régulièrement son classement parmi les localités de moins de 5000 habitants, catégorie «plaine». Elle doit cette performance à son équipe technique qui s’ingénie constamment dans la création et la composition d’arrangements floraux.

Première Fleur en 2000 ; en 2003, le jury du Conseil National des Villes et Villages fleuris a confirmé le label de Première Fleur et en 2005,  obtention de la Deuxième Fleur.

Depuis une vingtaine d’années, la municipalité organise également tous les ans un concours des maisons fleuries comportant plusieurs catégories ; cette initiative sensibilise et encourage tous les habitants, aussi bien ceux vivant en maison qu’en appartement, à participer activement à l’embellissement du village.

galerie photos